Accueil » CX Valbon 32km

CX Valbon 32km

CX Valbon

32 km / 420 D+
Gravel / VTT en Île-de-France
par Guillaume

CX Valbon 32km

Le parcours du CX au parc de la Courneuve est un entrainement parfait pour tous ceux qui recherchent des tracés engagés. Proche de Paris, la trace se fait en deux bonnes heures. C’est un dépaysement garanti avec ses singles et ses buttes au milieu des bois donnant une vue unique sur Paris. Parcours particulièrement technique, excellent entrainement pour du CX à réaliser en CX, gravel ou vtt avec une bonne forme physique.

Au départ de Jourdain, la trace traverse le quartier de Mouzaïa et ses maisonnettes avant de passer devant la Philharmonie de la porte de Pantin. En suivant les maréchaux, on atteint l’accès au canal St-Denis. S’ensuivent quelques kilomètres le long des murs graphés du canal en direction de St Denis. Après avoir traversé un bout de la cité des 4000, on pénètre dans le parc par l’entrée Monjoie. 

Première butte, la butte de la Roseraie reste accessible à tous les gravels. Par contre sur le même massif, la butte du Feu oblige parfois à mettre le pied à terre, surtout quand les conditions sont boueuses. La trace revient sur ses pas pour traverser les cerisiers (en fleur à partir de mars) et s’engager sur la butte du cromlech : après une montée aride, le parcours s’enchaîne sur le très beau single du cromlech qui serpente sur la crête. Les premiers lapins détalent à notre arrivée bien qu’en fait, si on roule doucement, on se rend compte qu’ils ne sont vraiment pas farouches. Descente tout aussi aride avant d’attaquer la butte des abeilles, très raide elle aussi. 

Passage dans la partie haute du parc par le pont au-dessus des voies de chemins de fer et plusieurs côtes techniques sur la longère gauche du parc (en particulier quand les conditions sont humides). On roule au bord du parc avec de belles vues sur Paris pour ensuite arriver sur la grande butte ; à la fin de l’été, une récolte de milliers de fruits rouges est possible sur tout le plateau qui domine l’aéroport du Bourget. Une fois installé en haut des « pyramides » un panorama spectaculaire sur Paris s’offre à nous.

L’itinéraire se poursuit par « la petite butte » sans difficulté majeure avant de s’engager dans la rude côte de la longère du Vallon. Vous y croiserez peut-être son/ses renards aux abords du lac des brouillards. La dernière butte du parcours, et sans aucun doute la plus difficile, est celle du belvédaire. Un raidar dont la pente est difficile à évaluer… 30, 40% ? La gravir en gravel reste un exploit. À nouveau une très belle vue surplombant le parc et Paris. 

Après avoir taté du track stand et autre marche arrière sur les plans inclinés des bords du grand lac, reste un petit single à travers la forêt pour finir le tour du parc. Enfin, comme d’habitude, je choisis le plus souvent de faire un retour tout droit à travers la Courneuve puis Aubervilliers en go-fast pour me rentrer.

Photos : Guillaume